Commentary on Political Economy

Saturday, 19 December 2020

PUT PUTIN OUT OF HIS PUTRESCENT PENURY

 

Les Etats-Unis vont fermer leurs consulats en Russie

Quand les deux derniers consulats seront fermés, l’ambassade de Moscou deviendra l’unique représentation diplomatique des Etats-Unis en Russie. Samedi 19 décembre, le département d’Etat américain a confirmé la décision de l’administration Trump de fermer le consulat américain à Vladivostok, dans l’Extrême-Orient russe, et de suspendre les activités de celui d’Iekaterinbourg.

Il s’agit d’« optimiser le travail de la mission américaine en Russie », selon un porte-parole interviewé par l’Agence France-Presse. En revanche, a-t-il précisé, « aucune action n’est prévue concernant les consulats russes aux Etats-Unis ».

Selon le média américain CNN, qui cite une lettre adressée par le département d’Etat au Congrès, cette décision a été prise « en réponse aux problèmes permanents de personnel de la mission américaine en Russie, à la suite du plafonnement imposé par la Russie en 2017 […] et de l’impasse qui en résulte avec la Russie concernant les visas diplomatiques ». Dix diplomates américains affectés aux consulats seront transférés à l’ambassade américaine de Moscou, tandis que 33 employés locaux vont perdre leur emploi, d’après la chaîne.

Intenses tensions entre les deux nations

Ces fermetures laisseraient ainsi aux Etats-Unis un seul avant-poste diplomatique en Russie, à un moment où les tensions entre les deux nations s’intensifient, et où le président élu, Joe Biden, se prépare à prendre la tête du gouvernement américain. Les Etats-Unis ont accusé la Russie, vendredi 18 décembre, d’être derrière la gigantesque cyberattaque qui les a frappés. De son côté, l’ambassade russe à Washington a déclaré que « la Russie ne [menait] pas d’opérations offensives dans le cyberespace ».

Article réservé à nos abonnés

Cette opération pourrait, selon des experts en sécurité, permettre aux pirates d’accéder à des systèmes informatiques cruciaux et à des réseaux électriques. Le directeur exécutif de l’équipe de transition de Joe Biden, Yohannes Abraham, a affirmé que l’attaque était source de « grande inquiétude » et que l’administration Biden répondrait à ce type d’intrusions en infligeant des « coûts considérables » aux responsables.

La Russie avait fermé le consulat des Etats-Unis de Saint-Pétersbourg en mars 2018, après des mesures identiques prises par Washington relativement à l’affaire Sergueï Skripal, du nom de cet ancien espion russe empoisonné en mars 2018 au Royaume-Uni.

Le Monde avec AFP

No comments:

Post a Comment