Sunday, 21 March 2021

 

Les «loups combattants» chinois reprennent du service en France

DÉCRYPTAGE - Sur Twitter, les diplomates chinois mènent une guerre contre les autorités, journalistes et experts des pays occidentaux.

L’ambassadeur de Chine en France, Lu Shaye, est l’un des plus virulents critiques de la diplomatie occidentale sur les réseaux sociaux. BENOIT TESSIER/REUTERS

Depuis la fin du printemps 2020, les « loups combattants », ces tireurs d’élite de la diplomatie chargés de contrer les critiques des démocraties occidentales envers le modèle chinois, avaient mis des bémols à leurs attaques, parfois jugées contreproductives à Pékin. Depuis qu’il avait été convoqué par le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, en avril 2020, pour avoir affirmé que le personnel soignant des Ehpad laissait mourir ses pensionnaires, l’ambassadeur de Chine en France, Lu Shaye, avait, lui aussi, baissé de ton. Mais celui que l’on surnomme «Petit Lu» depuis ses années d’études en France, en raison de sa petite taille, a, depuis plusieurs semaines, repris son combat sur les réseaux sociaux. Et notamment sur Twitter, devenu la principale courroie de transmission de la guerre menée par les diplomates chinois aux autorités, journalistes et experts des pays occidentaux.

No comments:

Post a Comment